Pelouse synthétique ou naturelle sur les terrains de football ?

Le terrain de jeu a considérablement évolué. Progressivement plusieurs innovations ont été ajoutées. Il s’agit de la mise en place de systèmes de chauffage afin d’éviter le gel de la pelouse. Il y eut également la création et l’adoption de pelouses synthétiques ou artificielles. Cependant, la pelouse naturelle reste la plus courante. Dans les années 1980, quand les clubs d’Angleterre (QPR, Luton, Preston) installent des pelouses artificielles, les fédérations s’y opposent rapidement. La FIFA aussi déconseille sans interdire, du moins dans des compétitions autres que la phase finale de la coupe du monde.

Conséquence de ce règlement de la FIFA : en 1994 lors de la coupe du monde disputée aux USA, il a fallu changer les revêtements des aires de jeu des stades Pontiac Silverdome à Détroit dans l’Etat du Michigan. De telles modifications ont aussi été faites au Giants Stadium situé dans le New Jersey. Ce n’est qu’en 2001 que la FIFA autorise l’utilisation de pelouse synthétique en phase finale de la coupe du monde. Mais cette décision n’empêche pas en 2002 le retrait de la pelouse artificielle du stade Loujniki de Moscou pour que puisse s’y jouer la finale de la Ligue des champions de l’UEFA 2007-2008

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *