L’équipement du joueur de football

L’équipement du joueur de foot est à la fois simple et complexe. En témoignent l’évolution des chaussures de football de football entre 1930 et 2002.

Comprendre la loi 4

Tout le monde ne sait pas que c’est la loi 4 qui dit que les équipements des joueurs sont constitués d’un maillot, d’un short, d’une paire de chaussettes, des protège-tibias et des chaussures. Le texte autorise le port des gants et des lunettes. La loi 4 permet aux gardiens de mettre des casquettes s’ils font face au soleil. C’est également cette loi qui a décidé que le gardien doit mettre un maillot de couleur différente. Depuis 2008, l’éventualité d’arborer une jupe-short est évoquée pour les équipes féminines, mais le règlement officiel n’a pas encore validé cette option.

Toujours selon la loi 4, les équipes doivent avoir plusieurs jeux de maillots. Le plus souvent, une équipe évolue avec ses couleurs à domicile et doit s’adapter aux couleurs de l’adversaire lors des déplacements. En revanche, l’échange des maillots en fin de match est simplement une tradition basée sur la courtoisie et le respect mutuel.

Les premiers maillots de foot sont en laine, donc assez épais. L’évolution de la technologie va alléger progressivement les étoffes. D’une part, pendant la première moitié du XXe siècle avec l’utilisation du coton. D’autre part, dès les années 1960 avec les fibres synthétiques telles que le polyester et le polyamide. Quant aux chaussures elles ont été des accessoires communs auxquels on rajoutait des crampons. Dans les années 1950 apparaissent les premières chaussures de football. Dans les années 1990, sont créées d’excellentes chaussures en peau de kangourou. Elles ont une semelle en plastique et des crampons en aluminium. Quant au ballon, selon la Loi 2 depuis 1872. Il doit être sphérique, avoir une circonférence comprise entre 68 et 70 cm. Son poids doit être compris entre 410 et 450 g.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *